La société annonce le lancement du projet ADC NEW PAYLOADS, en collaboration avec l’université de Tours

Tours, le 5 mars 2018.

McSAF annonce le lancement au 1er février 2018 du projet ADC NEW PAYLOADS en collaboration avec l’équipe IMT du GICC, Université de Tours. La société spécialisée dans le développement de nouvelles technologies de bioconjugaison et d’optimisation de biomolécules d’intérêt thérapeutique et/ou diagnostique, accroit son champ d’expertise en participant à ce projet focalisé sur le développement de nouveaux anticorps bioconjugués thérapeutiques originaux dans le cadre du traitement du cancer du sein HER2.

En effet, près de 20% des cas de cancer du sein présentent une surexpression du récepteur de croissance épidermique (HER2) à la surface des cellules tumorales, associée à un phénotype clinique agressif (augmentation des récidives, apparition de métastases ou encore de résistances aux traitements classiques). Le développement de thérapies ciblées telles que les anticorps thérapeutiques a démontré son intérêt dans l’allongement de la survie des patients. Malgré cela, elles présentent de fortes toxicités et peuvent générer l’apparition de résistances. Une des stratégies pour contourner ces inconvénients consiste à développer de nouveaux immunoconjugués optimisés en utilisant des payloads de nouvelle génération.

Ce projet collaboratif prometteur, prévu sur une durée de 3 ans, a pour but de développer une nouvelle génération de payloads associés à des anticorps ciblant HER2. L’expertise en bioconjugaison régiosélective et permettant un contrôle du DAR (drug to antibody ratio) de McSAF permettra la synthèse de bioconjugués homogènes.

McSAF Press Release 2018 03 VF

L’arrivée d’une post-doctorante en décembre 2017 marque le début du projet ANR

L’arrivée d’une post-doctorante en décembre 2017 marque le début du projet ANR

Tours, le 18 janvier 2018.

McSAF, société dédiée au développement de nouvelles technologies de bioconjugaison et d’optimisation de biomolécules d’intérêt thérapeutique et/ou diagnostique, annonce aujourd’hui l’arrivée de Camille Martin, jeune docteur de l’université de Tours. Elle continue son parcours professionnel par un contrat d’ingénieur de recherche (post-doctorat) dans le cadre du projet DBAb-Tol, visant à l’élaboration et à l’évaluation de nouveaux bioconjugués sur des applications en Immunotolérance, notamment en transplantation d’organe et pour certaines maladies auto-immunes. Ce projet, porté par le Dr. Florence VELGE-ROUSSEL, Maitre de Conférences au sein de l’Université François Rabelais (EA4245, Cellules Dendritiques, Immunomodulation & Greffes), a récemment été labélisé par l’ANR dans le cadre de l‘Appel à Projet 2017, « Innovation Biomédicale & Projets de Recherche Collaborative Entreprises ». Prévu pour une durée de trois ans, il associe McSAF à deux laboratoires académiques : le Groupe de Recherche EA4245, ainsi que l’Equipe Biomédicaments Anti-Parasitaires (BioMAP, IPS – UMR Université INRA 1282) dans laquelle Nicolas AUBREY, Maitre de Conférences au sein de l’Université François Rabelais, possède une expertise reconnue dans la conception et la production de divers fragments d’anticorps comme des fragments bispécifiques pour la modulation des cellules immunitaires.

Camille Martin, , PhD – Post-doctorante

Après un cursus en chimie organique, bio-organique et thérapeutique au sein de l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Mulhouse (ENSMu), Camille poursuit son parcours professionnel par un doctorat en chimie organique portant sur l’optimisation de synthèse de nouveaux linkers et de nouveaux bioconjugués pour une application en oncologie, encadrée par le Professeur Marie-Claude Viaud-Massuard. Elle rejoint l’équipe R&D de McSAF en décembre 2017 en tant qu’ingénieur de recherche dans le cadre du projet ANR afin de travailler à l’élaboration de nouveaux formats d’anticorps conjugués aux immunosuppresseurs. Forte de l’expérience acquise sur un format de bioconjugués particulier (IgG1), Camille complète son expertise en travaillant sur de nouveaux formats de bioconjugués pour répondre cette fois à une problématique de tolérance immunitaire.

McSAF Press Release 2018 01 VF

McSAF vous souhaite une très belle année 2018

Tours, le 01 janvier 2018.

Toute l’équipe de McSAF vous souhaite une merveilleuse année 2018, pleine de découvertes et de bonheur partagé.

McSAF reçoit le prix de la Recherche et Innovation TOP Entreprise 2017

Tours, le 18 décembre 2017.

Lundi 11 décembre la société McSAF a été mise à l’honneur lors de la soirée Top Entreprise organisée par la Nouvelle République au centre des congrès Vinci à Tours. Cette soirée Top Entreprise a permis l’attribution de prix dans différentes catégories aux sociétés lauréates d’Indre et Loire. La recherche et le développement de McSAF, portant sur le développement de nouvelles technologies de bioconjugaison et d’optimisation de biomolécules d’intérêt thérapeutique et/ou diagnostique, ont alors été salués. La société McSAF a été primée dans la catégorie Top Projet recherche et innovation.

 

En effet, la société installée en Touraine, poursuit le programme de maturation d’un brevet licencié et accroit son expertise en bioconjugaison et construction de nouveaux linkers chimiques. Cette technologie répond à un véritable besoin dans le domaine du développement de nouveaux médicaments, notamment pour une application en oncologie, car elle permet d’obtenir des anticorps bioconjugués homogènes, accroissant considérablement l’efficacité des molécules actives liées aux anticorps tout en diminuant les effets secondaires.

 

Société du territoire français, spin-off de l’université de Tours et répondant à divers champs applicatifs tels que l’industrie pharmaceutique et vétérinaire, le diagnostic ou encore l’imagerie, la société se félicite d’avoir pu créer 7 emplois en l’espace de 2 ans. Marie-Claude Viaud-Massuard et Didier-Massuard, les deux co-fondateurs de la société, déclarent : « Nous sommes fiers de notre équipe, composée de jeunes chercheurs, ingénieurs et docteurs. Ils sont motivés et apportent un vrai dynamisme au sein de McSAF. »

 

La Nouvelle République consacre un article à la société McSAF dans son édition spéciale de décembre : voir l’article

McSAF Press Release 2017 12

Arrivée de deux nouveaux collaborateurs

Tours, le 29 Novembre 2017.

McSAF, société dédiée au développement de nouvelles technologies de bioconjugaison et d’optimisation de biomolécules d’intérêt thérapeutique et/ou diagnostique, annonce aujourd’hui l’arrivée de deux nouveaux collaborateurs en renfort de l’équipe, tant au niveau de la R&D que du développement commercial.
Viennent ainsi d’arriver au 2 novembre, Ofelia Feuillâtre, étudiante en thèse CIFRE (Conventions Industrielles de Formation par la Recherche), et Audrey Desgranges, ingénieure technico-commerciale.
Christine, directrice R&D, confiait : « Nous remercions grandement l’ANRT pour la confiance accordée à ce projet de thèse CIFRE et le financement obtenu. Nous sommes enchantés d’accueillir au sein de l’équipe de R&D de McSAF l’étudiante, Melle Ofelia Feuillâtre, sur ce projet et avec qui nous pensons pouvoir faire de belles découvertes et élargir notre champ d’innovations »

Ofelia Feuillâtre – Doctorante CIFRE
Pharmacienne, titulaire d’un master de Chimie organique (Master Chimie des molécules bioactives, spécialisation en chimie de synthèse), Ofelia a rejoint l’équipe R&D, dans le cadre d’un contrat CIFRE intitulé « Synthèse et bioconjugaison de nouveaux linkers chimiques pour le développement de nouveaux anticorps conjugués homogènes ». Elle interviendra ainsi sur l’exploration de nouvelles technologies de linkers, en collaboration avec l’équipe IMT, et permettra à McSAF d’accroitre son expertise sur de nouveaux d’ADCs pour de nouvelles applications.

Audrey Desgranges – Ingénieure, Business development
Ingénieure, spécialisée en chimie organique et formulation, Audrey a évolué dans un environnement mixte alliant la R&D et de la valorisation de technologies brevetées (maturation encadrée par la Société Accélératrice de Transfert de Technologie) au sein d’équipes académiques, ainsi que l’industrie (Boehringer Ingelheim). Elle viendra en support de l’équipe dirigeante, afin de prendre en charge les aspects liés à la valorisation des technologies de linkers propres à McSAF mais participera également à la détection d’innovations à développer. Ses missions seront entre autres de créer des liens privilégiés entre l’équipe McSAF et les différents acteurs évoluant dans le monde de l’industrie pharmaceutiques et vétérinaire : chercheurs, partenaires commerciaux et industriels, ou encore investisseurs.
McSAF Press Release 2017 11-1 FR

Création d’un Conseil Scientifique et nomination de deux éminents Professeurs

Tours, le 27 Octobre 2017.

McSAF, société dédiée au développement de nouvelles technologies de bioconjugaison et d’optimisation de biomolécules d’intérêt thérapeutique et/ou diagnostique, annonce aujourd’hui la création officielle d’un Conseil Scientifique, et la nomination de deux éminents Professeurs en son sein.

Rejoignent ainsi ce Conseil Scientifique au côté de l’Equipe Dirigeante :

  • Le Professeur Hervé WATIER, Immunologiste, spécialiste des Anticorps Thérapeutiques, Professeur à l’Université François Rabelais, et Chef du Service Immunologie au CHRU de Tours. Il est entre autre le coordinateur actuel du LabEx MAbImprove, ainsi que du Programme ARD2020 Biomédicament auprès de la Région Centre Val-de-Loire.
  • Le Professeur Jean-Daniel BRION, chimiste, spécialiste de Pharmacochimie, notamment sur des applications en Oncologie et Neurosciences, Professeur Emérite à l’Université Paris XI et Co-Responsable de l’Equipe COSMIT / BIOCIS (UMR 8076). Auteur de nombreuses publications et brevets, il a reçu de nombreux prix prestigieux et dictinctions, au cours de sa carrière. Actuellement Chargé de Mission à l’Institut de Chimie du CNRS, il a notamment dirigé la Division de Chimie Médicinale de l’Institut Servier, par le passé.

Toute l’équipe dirigeante de McSAF se félicite de cette annonce  qui constitue un élément clé dans la structuration de la société entreprise depuis maintenant près de deux ans.

Et Marie-Claude VIAUD-MASSUARD, Directeur Scientifique de McSAF, d’ajouter : « Je tenais à remercier très chaleureusement Hervé et Jean-Daniel pour leur confiance en notre projet, en acceptant de rejoindre l’Equipe et nous aider dans les choix scientifiques et stratégiques à venir, afin d’asseoir et pérenniser notre activité. Nul doute que leur grande expérience, et expertises respectives sur des segments très proches de notre cœur de métier, sera un atout précieux pour la suite. »

McSAF Press Release 2017 10-2 FR V0-1

 

Feu vert de l’Agence Nationale de la Recherche sur le financement d’un projet collaboratif visant l’évaluation de nouveaux conjugués bispécifiques sur des applications en Immunotolérance (DBAb-Tol).

Tours, le 15 Septembre 2017.

McSAF, société dédiée au développement de nouvelles technologies de bioconjugaison et d’optimisation de biomolécules d’intérêt thérapeutique et/ou diagnostique, annonce aujourd’hui sa future implication dans le projet DBAb-Tol, visant l’évaluation de nouveaux conjugués bispécifiques sur des applications en Immunotolérance, notamment en transplantation d’organe et pour certaines maladies auto-immunes.

Si l’avènement des immunosuppresseurs, il y a près de 50 ans a rendu possible la transplantation d’organe, il n’en reste pas moins qu’ils ne sont pas dénués d’effets indésirables, et que peu d’alternatives ont été imaginées à ce jour.  Leur action, qui consiste généralement à éteindre l’ensemble du système immunitaire, induit une sensibilité accrue aux infections et apparait augmenter le risque de cancer viro-induits chez les patients traités. L’idée est de contrôler leur action via le ciblage simultané de différents récepteurs cellulaires de reconnaissance aux pathogènes (PRR) des cellules dendritiques, afin d’obtenir un statut tolérogène de ces cellules. A cette fin, de nouveaux conjugués associant l’action d’immunosuppresseurs au ciblage induit par des fragments d’anticorps bispécifiques seront conçus, puis évalués dans divers modèles précliniques.

Ce projet, porté par Florence VELGE-ROUSSEL, Maitre de Conférences au sein de l’Université François Rabelais (EA4245, Cellules Dendritiques, Immunomodulation & Greffes), a récemment été labélisé par l’ANR dans le cadre de l‘Appel à Projet 2017, « Innovation Biomédicale  & Projets de Recherche Collaborative Entreprises ». Prévu pour une durée de trois ans, il associe McSAF à deux laboratoires académiques : le Groupe de Recherche EA4245, ainsi que l’Equipe Biomédicaments Anti-Parasitaires (BioMAP, IPS – UMR Université INRA 1282) dans laquelle Nicolas AUBREY, Maitre de Conférences au sein de l’Université François Rabelais, possède une expertise reconnue dans la conception et la production de divers fragments d’anticorps comme des fragments bispécifiques pour la modulation des cellules immunitaires.

Ce projet s’inscrit pleinement dans la stratégie de diversification R&D de McSAF, visant à étendre son expertise et son offre technologique, via son implication dans des programmes R&D d’avant-garde, en collaboration avec des laboratoires académiques, sur des technologies et/ou segments encore peu explorés par l’Industrie, et des indications à fort besoin médical non satisfait.

Christine BALTUS et David BONNAFOUS, respectivement Directeur R&D et Directeur des Opérations de McSAF, se félicitent de cette annonce et d’ajouter : « Nous nous réjouissons d’initier ce programme qui confirme une nouvelle fois l’intérêt des technologies de bioconjugaison dans le design de nouvelles approches thérapeutiques, et tenions à remercier très chaleureusement l’implication de Florence VELGE-ROUSSEL sur ce projet et sa confiance en notre équipe. Nous allons ainsi pouvoir évaluer nos stratégies de linkers ADCs et potentiellement imaginer des approches spécifiques sur ces conjugués d’un genre nouveau, dans un autre contexte, mais encore une fois, sur des pathologies à fort besoin médical non satisfait. »

McSAF Press Release 2017 09-1 FR

McSAF obtient un financement de 400.000 euros auprès de la Région Centre Val de Loire et BPI France

McSAF obtient l’accord conjoint de BPI France et de la Région Centre Val de Loire, sur un financement de 400.000 euros pour mener son programme de maturation relative à de nouvelles technologies de linkers spécifiques au développement d’Anticorps Conjugués (ADCs).

Tours, le 10 Juillet 2017.

McSAF, société dédiée au développement de nouvelles technologies de bioconjugaison et d’optimisation de biomolécules d’intérêt thérapeutique et/ou diagnostique, annonce aujourd’hui la signature avec BPI France et la Région Centre Val de Loire, d’un accord portant sur un financement global de 400.000,00 euros, réparti pour moitié entre les deux structures, sous forme d’avance remboursable dans le cadre des dispositifs « Aide à l’Innovation » et « Cap Jeunes Pousses ».

Ce financement va permettre à McSAF de pouvoir poursuivre les travaux de maturation engagés depuis le début de l’année sur les nouvelles technologies de linkers (têtes d’accroches) spécifiques au développement d’Anticorps Conjugués, pour lesquelles l’entreprise a signé en août 2016, un accord de licence exclusive et mondiale auprès de l’Université François Rabelais. Ces travaux prévoient en outre l’acquisition de données additionnelles en terme d’optimisation, de robustesse des procédés, de caractérisation et de preuves de concept chez l’animal, dans un environnement proche des BPL (Bonnes pratiques de Laboratoire), au travers notamment d’études sous-traités auprès de CRO reconnues par l’Industrie Pharmaceutique et Biopharmaceutique.

David Bonnafous, Directeur des Opérations de McSAF, se réjouit de la signature de cet accord, étape clé du développement de l’entreprise : « Nous allons ainsi pouvoir poursuivre plus sereinement les travaux engagés depuis le début l’année sur ces nouvelles technologies de linkers, dont les premiers résultats de preuves de concept chez l’animal sont attendus pour la fin de l’année, début 2018. Ils vont nous permettre de sécuriser les premiers résultats académiques, d’engager des travaux auprès de partenaires CRO reconnues, et de poursuivre le renforcement des équipes opéré au premier trimestre. »

Et Didier Massuard, Cofondateur et Président – Directeur Général de McSAF, d’ajouter : « Je tenais à remercier très sincèrement l’implication de Mr H Rousselle de BPI France, ainsi que de Mr F Roy de la Région Centre Val de Loire, pour leur support et leur confiance quant à notre projet de développement ».

McSAF Press Release 2017 07 FR

A propos de McSAF

McSAF est une jeune société créée fin 2015, spécialisée en Chimie Bio-Organique et Chimie des Bio-Conjugués. Elle est issue du savoir-faire de l’équipe Innovation Moléculaire et Thérapeutique (IMT, GICC UMR 7292), que dirige le Professeur Marie-Claude VIAUD-MASSUARD au sein de l’université François Rabelais à Tours.

Elle intervient principalement sur 3 axes

  • le développement de services pour le compte de l’Industrie Biopharmaceutique et Diagnostique, sur des problématiques de synthèse à façon et d’optimisation de l’index thérapeutique et/ou diagnostique de biomolécules d’intérêt
  • le développement de nouvelles technologies de linkers spécifiques aux anticorps conjugués afin de répondre au besoin actuel de technologies permettant de générer des structures homogènes, de charge contrôlée et d’une grande stabilité
  • l’évaluation de nouveaux outils et de nouvelles générations de bioconjugués, ou d’ADCs sur de nouvelles applications / indications, via notamment son implication au travers de programmes collaboratifs avec des équipes académiques

www.mcsaf.fr

Contact

David BONNAFOUS, Directeur des Opérations – contact@mcsaf.fr – +33(0) 247 250 154

Intervention de McSAF au 5ème Antibody Industrial Symposium, Tours, 27-28 juin 2017

McSAF interviendra lors du 5ème Antibody Industrial Symposium, co-organisé par MAbDesign, MAbImprove & PolePharma, les 27 et 28 juin 2017 sur Tours. Plus d’infos sur : http://ais2017.fr